[ Login ]

Advertising

Last completed movie pages

Samba in Mettmann; Heart; The Ghost Beyond; Tatort - Restrisiko; Rang Puen Fai Lalai Khae Theu; Staycation; Huang jin hua; Teketeke 2; Teketeke; A Miracle of Oam and Somwung; Quando i picciotti sgarrano; Lo más sencillo es complicarlo todo; Si Yo Fuera Tú; The Square; A Chao jie hun; (more...)

Carambolages, Movie, 1963 IMDB

Pictures provided by: sixcyl, DidierF

Display options:

Also known as:

  • Carom Shots
  • Karambolage (Germany)
  • Masser af lig (Denmark)
  • La muerte juega a carambolas (Spain)
  • Tappava menestys (Finland)
  • Hogyan lettem vezérigazgató? (Hungary)
  • Tre morti per Giulio (Italy)
  • Jak przyspieszyc swoja kariere (Poland)
  • Karambole (Poland)
  • O Senhor que se Segue (Portugal)

Comments about this movie

See all comments about this movie and its vehicles

AuthorMessage

sixcyl FR

2005-12-16 20:22

Quote

Avec un tel titre on pourrait s' attendre à des cascades mémorables, et bien non. A part un presqu'accident entre la 404 de l' ambitieux héros (JC Brialy) et une Ondine...rien!...les carambologes sont donc d'un deuxième degré et se passent plutôt dans les couloirs des bureaux de la sté de voyage que dirige Louis de Funès.

antp BE

2005-12-16 20:42

Quote

C'est de l'arnaque :o un peu comme le film "Collision" où l'amateur d'accidents/poursuites resterait sur sa faim, les "collisions" étant les rencontres entre les personnages :D

-- Last edit: 2005-12-16 20:42:26

DidierF FR

2016-02-05 09:17

Quote

J'aime bien

[Image: bluwal63carambolages01.jpg]

comédie noire écrite par Pierre Tchernia d'après Fred Kassak, et dialoguée par Michel Audiard.

C'est un des rares films de cinéma réalisé par Marcel Bluwal qui fera l'essentiel de sa carrière à la télé. L'autre exemple mémorable est Le monte-charge fait l'année précédente.

Là encore, il s'agit d'une réussite. Belle photo d'André Bac.

Excellente interprétation : Jean-Claude Brialy

[Image: bluwal63carambolages10.jpg]

(avec Pierre Tchernia à droite, pour un "cameo"), et Louis de Funès (excellent), Michel Serrault, Anne Tonietti (ici fiancée de Brialy, elle qui avait été sa sœur la même année dans Le glaive et la balance), Henri Virlojeux, le grand Alfred Adam, et encore tous ces petits rôles épatants, René Clermont, Jacques Dynam, Jean Ozenne, Marcelle Arnold — la secrétaire de direction à voix de rogomme, d'ailleurs doublée par Daniel Ceccaldi (!) —, et Alain Delon, lui-aussi pour un "cameo", mais avec quatre répliques lourdement significatives : l'histoire ne serait-elle qu'un éternel recommencement ?

Et, bien sûr, salace, enjouée, piquante et drôle,

[Image: bluwal63carambolages06.jpg]

Sophie Daumier.

Je ne faisais que passer pour donner les chronos, mais comme j'ai remarqué que l'ambulance qui sert de reposoir funèbre au policier privé Michel Serrault n'avait pas été donnée, malgré ses [*][*], je viens de l'ajouter. Un Type H, je pense.

Black comedy, very well written, photographied, told and acted, directed by Marcel Bluwal. A very good time is guaranteed for all.

Film tourné à Franstudio Saint-Maurice.

Add a comment

You must login to post comments...

Advertising