[ Login ]

Advertising

Last completed movie pages

Irre sind männlich; Sunny Juliette; Byeol-e-seo on geu-dae; Penganten pocong; Yi yi; Drugarica ministarka; The First Time; Quelque chose a changé; Look at Life: Winning the Hard Way; Babe; Das System - Alles verstehen heisst alles verzeihen; Iris; Fatima; Kimi yo fundo no kawa wo watare; Il ragazzo del pony express; (more...)

La Baule-les-Pins, Movie, 1990 IMDB

Pictures provided by: DidierF

Display options:

Also known as:

  • Ein Sommer an der See (Germany)
  • La Baule-ban történt (Hungary)
  • C'est la vie (USA)

Comments about this movie

See all comments about this movie and its vehicles

AuthorMessage

DidierF FR

2015-12-01 18:48

Quote

All right, I'm gonna 'make' this orphan movie, today or tomorrow, mais vraiment parce que c'est vous, hein… Pfff…

DidierF FR

2015-12-03 16:53

Quote

[Image: kurys90baule02.jpg]

Ou "comment Diane Kurys, avec l'aide d'Alexandre Arcady son producteur de mari, nous re-raconte un bout de sa vie en jeune adolescente atteinte par la découverte de la sensualité et le divorce de ses parents".

La mère (Nathalie Baye) est forte et rebelle, le père (Richard Berry) violent et manipulateur. On trouve encore dans le film Zabou (Breitman), Jean-Pierre Bacri (le tonton beauf déconneur), Vincent Lindon (l'amant artiste et passionné), Valeria Bruni Tedeschi (la nounou idiote), Didier Bénureau (le proprio chafouin) et Julie Bataille (la jeune fille tourmentée). Tout ce monde joue façon "nouvelle qualité française".

Il ne manque pas un bouton de guêtre, pas une cabine téléphonique dans le bureau de poste, pas un jingle d'émission radio de l'époque, pas un journal de l'été 58 à la reconstitution. Et la douzaine de voitures convoquées pour le film tournent comme à la parade.

C'est factice, bien sûr, puisque c'est du cinéma. Mais ça a aussi un léger goût de frelaté. La progression de la narration est jalonnée d'indices d'une kolossale finesse. Et tous les trucs pour faire "vrai-vécu" n'ont l'air que de ce qu'ils sont, des trucs, précisément, et terriblement visibles. De toutes façons, l'histoire est aussi passionnante qu'une séance de diapos "nos vacances à la mer" infligée par un couple d'amis d'amis chez qui vous avez eu le malheur d'être invité un samedi soir. Concluant le tout, une chansonnette encore plus toc que tout le reste, merci Roda-Gil et Philippe Sarde.

Je placerai plus loin deux motos peut-être identifiables.

On a encore des morceaux de Traction,

[Image: kurys90baule06.jpg][Image: kurys90baule48.jpg]

et une 203 cabriolet,

[Image: kurys90baule11.jpg]

et quelques bouts d'autres choses encor'. Bref.

Tourné pendant l'été 1989 à La Baule et contrées circonvoisines.

Hackneyed micro-episode of a lengthy coming of age story told by Diane Kurys through numerous of her movies. You are required to wonder on the quality of the reconstitution. You can also skip the movie.

-- Last edit: 2015-12-03 19:34:41

DidierF FR

2015-12-03 19:37

Quote

En complément, deux motos distribuées dans le film pour faire authentique, et peut-être identifiables :

[Image: kurys90baule24.jpg]
[*] 00:25:45

[Image: kurys90baule36.jpg]
[*] 00:37:44

At least one—the white one—looks very American, among those two motorbikes.

Add a comment

You must login to post comments...

Advertising