[ Login ]

Advertising

Last completed movie pages

The Astro-Zombies; Kismaszat és a Gézengúzok; Phone Booth; Roger & Me; Holly Star; The Spiderwick Chronicles; Zwei Wochen für uns; Wer spinnt denn da, Herr Doktor?; The Sun Is Also a Star; Stanley H.; Kuruthipunal; Ratacire; Nobody Walks in L.A.; Tolkien; Vater werden ist nicht schwer; (more...)

Delitto d'amore, Movie, 1974 IMDB

Pictures provided by: DidierF

Display options:

Also known as:

  • Somewhere Beyond Love
  • Das Verbrechen (Germany)
  • Verbrechen aus Liebe (East Germany (DDR))
  • Delito de amor (Spain)
  • Un vrai crime d'amour (France)

Comments about this movie

See all comments about this movie and its vehicles

AuthorMessage

DidierF FR

2015-08-30 21:17

Quote

[Image: comencini74delitto01.jpg]

Qualche parole più tardi.

DidierF FR

2015-08-31 06:22

Quote

Adoncques, Delitto d'amore est un film de Luigi Comencini, écrit par lui-même et Ugo Pirro.

Sorte de romance prolétarienne, les Roméo et Juliette de service étant incarnés par Giuliano Gemma (Nullo le Milanais) et Stefania Sandrelli (Carmela la Sicilienne)

[Image: comencini74delitto34.jpg]

… qui écrasent (ils sont d'ailleurs très bons) le reste de la distribution où ne surnage que Brizio Montinaro dans le rôle de Pasquale, le crétin sicilien au cyclo sport Benelli, frère de Carmela aux pulsions meurtrières quand il s'agit de l'honneur de sa sœur.

C'est un film triste, un mélodrame d'ailleurs assez retenu aux personnages plutôt fouillés. Parmi les thèmes, celui de l'aliénation domine : être étranger à soi-même par le travail posté (les scènes d'usine valent la peine, sans forcer le ton), étranger à sa famille par l'absorbante télévision, étranger à son pays par l'immigration intérieure, étranger à l'amour par la crainte du qu'en-dira-t-on et de la coutume, étranger à son monde par la transformation de celui-ci en dépotoir (sinistres scènes près de la rivière) et en mouroir pour pauvres (les logements, la toxicité littérale du travail d'usine).

[Image: comencini74delitto59.jpg]
[Image: comencini74delitto62.jpg]

Sandrelli campe une jeune fille déterminée à faire de son rêve une réalité, mais tiraillée par des pulsions contradictoires et dans ce rôle bien écrit, je l'ai trouvée, outre remarquablement séduisante, particulièrement convaincante (au contraire d'un reviewer d'IMDb qui affirme assez faussement que la Toscane Stefania ne pouvait se mettre dans la peau d'une Sicilienne). Gemma est très bon, viril, explosif et retenu.

C'est un mélodrame — Roméo et Juliette ! — ça se finit donc mal, la brume de l'hiver lombard ne se lève jamais. Mais c'est un bon film, bien plus fin (et drôle, soit dit en passant) que le sujet pouvait le faire craindre.

Very good melodrama directed by Luigi Comencini, confronting "big" topics —social and ecologic disasters provoked by industrialization, cultural clash between Mezzogiorno people and northern Italians, among many other themes— with a romance à la Romeo and Juliet.

Stefania Sandrelli and Giuliano Gemma

[Image: comencini74delitto85.jpg][Image: comencini74delitto86.jpg]
are extremely convincing.

A good movie, not very celebrated though.

Many, many cars in the Lombardian mist—many Simcas, for instance, and a Ford Escort, probably one crew's, notwithstanding the ubiquitous Fiats—have been left aside.

People, three Italian buses are still to ID!

DidierF FR

2015-10-14 15:13

Quote

Rather neatly photographed though, the three Milanese buses are yet un-identified.

No more bus specialists strolling around?

Add a comment

You must login to post comments...

Advertising