[ Login ]

Advertising

Last completed movie pages

Mayflies; BAB; Hamilton; Neumatt; Citoyen d'honneur; Moskau Ruft!; Kôshudai no shita; Lee Dae-ro, jook-eul soon eobs-da; Call My Agent Bollywood; Yap; Watashi wa kai ni naritai; 2012: Ice Age; Tatort - Lenas Tante; Our Father's Keeper; Orkkappurathu; (more...)

Femmes de Paris, Movie, 1953 IMDB

Pictures provided by: DidierF

Display options:



Where to find this title?

Watch or buy this title - Powered by JustWatch

Comments about this movie

See all comments about this movie and its vehicles

AuthorMessage

DidierF FR

2015-09-19 20:55

[Image: boyer53femmes04.jpg]

Difficile de parler sérieusement de ce film de Jean Boyer (écrit par Alex Joffé et Ray Ventura — on comprendra la place éminente qu'occupe son orchestre — et dialogué par Jean Marsan).

Il y a une espèce d'histoire qui sert de fil rouge à ce qui s'avère une succession de numéros de music-hall ou de revue, certains extraordinairement ringards et mal foutus (tous ceux avec des danseuses seins nus, par exemple), d'autres non dénués de charme et d'humour (Roger Pierre et Jean-Marc Thibault). Se succèdent sur la scène du "Ruban Bleu", la boîte qui sert d'écrin à presque toute l'action, Sacha Distel (guitariste chanteur et neveu de Ray Ventura), Patachou (qui chante "Brave Margot" de Brassens), Robert Lamoureux (dans un monologue comique fort désuet aujourd'hui), les Quat' Jeudis, la pénible Nadine Tallier. Mais aussi, cette fois dans la salle, Micheline Dax en snob, Germaine Kerjean (transfigurée en vieille à gigolos !), Philippe Mareuil (le gigolo, justement), Gaby Basset, Lajarrige (ou La Jarrige, ou De la Jarrige, c'est pareil), Robert Lombard (Maurice, de l'observatoire), mais surtout Henri Génès, la toujours succulente Brigitte Auber

[Image: boyer53femmes45.jpg]
(pauvre Brigitte Auber, quand on considère sa carrière au cinéma : elle n'aura été au premier rang que dans deux films de valeur, Rendez-vous de juillet de Becker et Sous le ciel de Paris de Duvivier)

et d'abord et avant tout, car il est de toutes les scènes, Michel Simon,

[Image: boyer53femmes29.jpg]
(ici avec la spectaculairement sensationnelle — oui, elle me plaît beaucoup — Anne Campion).

Bref, alternativement accablant et souriant, un film qui ne rehaussera pas la gloire de notre Jean Boyer.

Sort of movie-revue or revue-in-the-movie, with ouh-lala dancers, tedious wit, but generally good natured humor, and a moralistic lecture in the end, not a bad one.

As for the cars, it's not one of my main contribution to IMCDb fame, I must admit it.


(Au fait, tourné à Franstudio, Joinville-le-Pont.)

-- Last edit: 2015-12-10 12:14:48

Add a comment

You must login to post comments...

Advertising